Abdelkader
Hibbane
Accueil - Biographie
L’école des beaux-arts de Casablanca se trouvait à l’entrée d’un grand parc où Abdelkader allait jouer, comme tant d’enfants de son âge. Fasciné par les sculptures, il rêvait de pouvoir y fréquenter les cours. Son rêve de devenir artiste ne se réalisa qu’à sa venue en Belgique.

Né le 4 février 1953 à Casablanca, Abdelkader HIBBANE se rend en Belgique après des études de lettres dans son pays d’origine. Afin de compléter sa formation, il pratique différentes disciplines à l’Académie des beaux-arts de Charleroi, où il suit également les cours d’histoire de l’Art.

Après avoir obtenu un diplôme dans ces matières, l’amour de l’art et le besoin constant de recherche artistique le poussent à fréquenter les cours de sérigraphie pendant 6 ans. Dès sa sortie des Beaux-arts, en 1989, Abdelkader HIBBANE commence la recherche de son identité artistique. S’ouvrent alors devant lui, les portes de l’abstraction et de la diversité sans fin.

Mais le lyrisme abstrait a pris le pas dans son œuvre ; les influences des écrits d’un Dotremont, la spontanéité d’un Alechinsky et le raffinement de Zao Wou-Ki, ont été les sources d’inspiration directe et indirecte pour la réalisation de ses œuvres. Ses origines, son pays natal, les quartiers où il a grandi (Bab Marrakech, El Mellah, El Bahira), restent des souvenirs imprégnés de couleurs, de tradition et de foi jouant un rôle important dans son travail.

Ses voyages à travers l’Europe, où il visite les musées et les expositions de grands maîtres classiques, impressionnistes, et contemporains, vont enrichir son savoir et renforcer son intime conviction : vivre pour son art.

L'œuvre actuelle est géolyrique, reflétant tantôt le calme, la sérénité et le rêve, tantôt le désarroi, la douleur et la déchirure amère des peuples, traitée en un jet calligraphique, métamorphosant le «harf», la lettre par excellence, en un signe infini reliant ciels et terres.